Le Syndicat

 
SERVICE PUBLIC constitué d'un regroupement de 35 communes le long de la Baie du Mont Saint-Michel. Notre mission est d’alimenter la population en eau potable.

Un établissement public de coopération intercommunale

Le syndicat se compose de 35 communes adhérentes

Baguer-Morvan, Baguer Pican, Broualan, Cancale, Chateauneuf-d’ille-et-vilaine, Cherrueix, Dol-de-Bretagne, Epiniac, Hirel, La Boussac, La Fresnais, La Gouesnière, La Ville-es-nonais, Le Tronchet, Le Vivier sur mer, Lillemer, Miniac-Morvan, Mont-Dol, Pleine-Fougères, Plerguer, Roz-Landrieux, Roz-sur-Couesnon, Sains,  Saint-Benoit-des-ondes, Saint-Brolade, Saint-Coulomb, Saint-Georges-de-Grehaigne, Saint-Guignoux, Saint-Jouan-des-Guérêts, Saint-Marcan, Saint-Méloir-des-Ondes, Saint-Père, Saint-Suliac, Trans-la-Foret, Tressé.

  • soit 32 564 abonnés desservis,
  • plus de 60 000 habitants hors saison estivale,
  • et 2 519 000 m³ d'eau distribués par an.

 

 
testou alt
 

Le syndicat est un organisme à but non lucratif

Constitué d'élus représentant la population des 35 communes, le Syndicat décide des investissements et les finance.  Son budget doit être parfaitement équilibré à l’euro près.
Le syndicat a choisi de déléguer la gestion du service public de l'eau à la Compagnie des Eaux et de l'Ozone du groupe VEOLIA Eau jusqu'au 31 décembre 2023.
Vous pouvez télécharger le dépliant des Eaux de Beauofrt qui reprend les informations essentielles exposées sur le site.
Vous pouvez également consulter le Rapport sur le Prix et la Qualité du Service (RPQS) élaboré tous les ans.

 
 

Notre mission « une eau au coût le plus juste »

  • 119 € TTC, c’est la baisse cumulée du prix de l’eau potable  entre 2008 et 2016 pour un foyer de 120m³ ;
  • 2 agents ont été recrutés pour renforcer le pôle gouvernance face au prestataire ;
  • 1 réunion hebdomadaire des élus pour bien mesurer les avantages et inconvénients de chaque décision ;
  • 1 étude du service des eaux, sur son contrat d’affermage existant et sur les relations avec les tiers entre 2010 et 2014, afin d’aboutir à l’analyse du nouveau mode de gestion du service exploitation ;
  • 1 audit de fin de contrat anticipé, réalisé sur la période 2010-2013, ayant permis de récupérer déjà 8millions d'€, actuellement réemployés pour des travaux d’exploitation et de remplacement d'équipements.
  • 1 nouveau contrat de délégation de service public entrée en vigueur le 1er juillet 2014

Lien(s)